mardi 3 avril 2012

VraCarré rouge

Écoutez ces écrivains s'exprimant en 120 caractères



# # #

Où l'on meurt de plaisir!

Un nouveau festival à l'honneur dans ma région, dont le logo est tellement joli et la statuette du Prix TENEBRIS tellement originale ! Cette première édition de ce qui se veut un festival international de littérature policière, Les Printemps meurtriers de Knowlton, aura lieu du 18 au 20 mai 2012. Par le nom de l'événement, on devine mais pas nécessairement grâce à qui ...
C'est, investie de trois missions, que j'ai créé Les Printemps meurtriers de Knowlton. La première était une mission professionnelle: celle de créer une plateforme internationale, où auteurs de la francophonie et auteurs de langue étrangère traduits en français seraient assis à une même table. Ma seconde mission était une mission économique et touristique pour ma région d'adoption et, finalement, la troisième était de devenir, à mon tour, «pusher» de littérature. Car après les gestes d'écrire et de lire, il n'y a rien qui m'anime davantage que le geste de donner... le goût de lire. - - - Johanne Seymours

3 jours de festivités autour de la littérature policière
12 auteurs- dont les invités d'honneur Chrystine Brouillet (Québec), R. J. Ellory (Angleterre), et Martin Winckler (France/Québec).

Une 20taine d’activités : causeries littéraires, quiz, course aux indices, enquête en direct, classes de maîtres, projections de films issus de la littérature policière et un... Killer Martini !

De finaliste à gagnant

• La nuit des morts-vivants, François Blais, L’instant même
Parapluies, Christine Eddie, Éditions Alto
Les Cœurs tigrés, Yves Morin, Éditions du Septentrion (Collection Hamac classique)

De ces 3 titres le Prix de création littéraire de la Ville de Québec, doté d’une bourse de 5 000 $ a été décerné à Les cœurs tigrés, un de mes coups de cœur 2011 (4e sur 10). De l’avis du jury, Les cœurs tigrés est une réussite tant sur le plan du style que de la trame et des ressorts dramatiques, en plus de s’avérer d’une grande richesse sur le plan de la documentation et de la recherche. Un livre d’autant plus remarquable qu’il s’agit d’un premier roman – mais un roman vraisemblablement longuement mûri et qui a bénéficié du point de vue privilégié de son auteur sur un épisode marquant de l’histoire de la ville de Québec. »

Toujours plus haut

Qui ne rêverait pas de monter plusieurs fois par jour sur une pyramide de livres ! J'adore ce genre d'idées mêlant l'utile à la beauté.

5 commentaires:

Pierre H.Charron a dit...

Intéressant ce festival policier. Merci du partage!

Venise a dit...

Pierre : J'espère que l'an prochain tu y seras en tant qu'auteur invité.

:-)

anne des ocreries a dit...

Ah ! ça fait toujours plaisir d'apprendre qu'on fait la fête aux livres, où que ce soit ! bon succès à ces "printemps meurtriers " !!!

Ginette a dit...

J'aime beaucoup l'idée de la bibliothèque.
Dommage que je n'aie plus de maison!

Si c'était plus près les Cantons de l'Est, j'irais.

Arsenul a dit...

Ce que je trouve intéressant, c'est aussi de leur voir la face à ces écrivains!