mardi 17 avril 2012

Tournée du Salon du livre à Québec - partie 1

Une présence de 6 h 15 débordante de rencontres imprévues et d’émotions, tellement que je dois la relater en deux parties. Le samedi à midi Marsi se demandait à son arrivée; comment occuper toute une journée dans un Salon du livre avec un petit budget ? De mon côté, ma pile à lire est si haute, que j’allais y chercher des gens plus que des livres, j’ai donc été servie à souhait ! J’irai en désordre (au diable la chronologie !) et en condensant le plus possible !

J’ai été émue de découvrir Jocelyne Saucier, seule à sa table ronde, toute petite, toute simple, ses romans en éventail devant elle. Je lui ai dit combien j’avais aimé Il pleuvait des oiseaux, (j’ai appris plus tard que le Prix des Collégiens lui a été remis au Salon) et au détour de la conversation, elle a su que je venais d’Eastman. Je pensais qu'elle me parlerait des Correspondances d'Eastman mais non, elle m’a alors appris que son roman avait été choisi pour l’activité « Un livre, un village » : 75 copies circuleront dans mon village. Je n’en revenais pas de l’apprendre de sa bouche, et qui plus est au Salon de Québec, au lieu de l’apprendre dans mon village !! C'était pour le moins cocasse.

J’ai rencontré les auteures Audrey Parily et Sylvie Gaydos. En fait, je venais rencontrer l’auteure d’Impasse. Depuis le temps qu’on se le promettait ! Ça fait environ deux ans que je suis une fidèle lectrice de son blogue. Notre affinité est à fleur de mots, je fus nullement surprise de tout de suite aimer celle qui a tout d’abord été Karuna. Je venais de terminer Impasse, Sylvie ne savait pas encore ce que j’en avais pensé, mais tel ne fut pas le sujet de conversation mais plutôt l’amitié, le monde de l’au-delà, le prochain roman, et tout simplement la vie !

Mon mari, Marsi s’est dirigé vers C'était au temps des mammouths laineux , il désirait un exemplaire pour un ami et un autre pour lui. Un hasard, l’auteur, Serge Bouchard était justement présent. J’ai fait mon chien de poche, j’ai suivi Marsi, ne voulant rien manquer de cette rencontre qui a renforci mon impression que côtoyer Serge Bouchard est un privilège. Cet homme est directement lui, ne passe pas par divers miroirs ou masques. En plus, je le soupçonne d'être doté d’une bonne dose d’intuition puisqu’il a écrit des dédicaces si appropriées que nous sommes retournés pour le lui faire remarquer et l’en remercier.

Jean-François Beauchemin, un de mes auteurs favoris. En fait, il serait plus juste de dire parmi les êtres humains que je privilégie, qui s'adonne à être un auteur que je lis assidûment. Il est si près de ses écrits, aimer ses textes, c’est l’aimer, pas plus compliqué que ça. Il était sur le point de quitter après une séance de dédicaces. Nous avons bavardé et quand je dis « nous », j’étais heureuse que Marsi y soit. Monsieur Beauchemin s’est d’ailleurs procuré Miam miam fléau au kiosque La Pastèque tout à côté, et Marsi, l'auteur, lui a dessiné un gigantesque Borbo. Précieuse rencontre. J’ai en possession Le hasard et la volonté, son petit-dernier que j’ai très hâte de lire.

Plusieurs rencontres, plus rapides mais intenses, de directrices littéraires ou d’éditrices : Geneviève Thibault – Édition La mèche. On a parlé particulièrement de « Quand j’en aurai fini avec toi », premier roman de Jean-Philippe Bernié. Je l’ai terminé, mon commentaire sortira simultanément ici et à La Recrue du mois.

Quant à être dans les premiers romans et les directrices littéraires, j’en ai rencontré une de Québec Amérique, dont je tairais le nom .... puisque je ne l’ai pas retenu ! Par contre, elle a eu la bonne idée de m'amener jusqu'à Stéphane Choquette, dont je parlerai à partie 2. C’est, à mon avis, l'anecdote la plus amusante de mon expérience "Salon".

19 commentaires:

Yvan a dit...

Bon sang ya tellement de liens...

Merci!

Anonyme a dit...

J'ai très hâte de lire la suite de vos aventures au Salon du livre de Québec! L'histoire amusante avec l'auteur Stéphane Choquette (dont j'ai adoré le premier roman) m'intrigue beaucoup!

Au plaisir! :)

Simon 'Crazy Cat' gaudet a dit...

Faudrait bien je visite ce salon un jours... Enfin en étant de l'autre côté de la table, les dédicaces c'est bien et tout et tout, mais je rate tant de chose.

Je regrette que mon agenda me permettait pas de participer au salon cette année, ça manquait pas de choses que j'aurais aimé voir. ^^;

Venise a dit...

Yvan : Parle moi z'en pas. 26 liens. J'ai l'impression que des lumières clignotent dans mon texte !

J'avais pas le choix, même si c'est long en moussetifaille. Une telle vitrine qui s'offre à moi pour passer le mot, vraiment pas le choix.

Venise a dit...

Monsieur l'anonyme,
(sais vraiment pas pourquoi, mais je vous ai choisi le genre masculin)

Vous avez déjà lu La Romance des ogres ? Je vous trouve vite sur le piton. J'ai hâte de parler de ce roman et je risque de le faire plus vite que prévu en relatant mon anecdote.

Venise a dit...

Simon : Demain, je vais justement parler beaucoup plus BD. À Québec, c'est LE Salon pour la BD. Je te le souhaite le plus rapidement possible.

Anonyme a dit...

Je suis Madame l'anonyme ;)

J'ai acheté le roman de Stéphane Choquette la semaine dernière et je l'ai terminé en deux jours tellement j'étais habitée par l'histoire et les personnages! :)

C'est la couverture qui m'a attirée d'abord mais l'histoire m'a beaucoup plu.

Une très belle découverte :)

Venise a dit...

Madame l'anonyme (ou souris prune),

Nous nous rejoignons. J'ai beaucoup aimé et l'on m'aurait dit que cet écrivain en était à son dixième que je l'aurais cru.

(vous remarquez que je suis la pire des curieuses en ce qui concerne les anonymes !)

Anonyme a dit...

Me voilà démasquer!! :)

Je suis contente que nous nous rejoignons. C'est toujours une belle surprise de découvrir un nouvel auteur.

Je me suis remise à lire davantage ces derniers mois ayant négligé ce beau passe-temps à cause d'obligations professionnelles.

Et je constate, plus que jamais, que je me suis privée d'un bien grand plaisir!

Continuez votre beau travail sur ce blogue. J'aime vous lire.

Souris prune

Béo a dit...

Être un petit oiseau, je me tiendrais souvent tout près de Monsieur Bouchard tellement tout ce qu'il dit est intéressant! Je vous trouve chanceux d'avoir passé un moment avec lui.

Je connais Audrey Parily via son premier blog, bien avant qu'elle quitte la France. Je suis tellement contente qu'elle aie trouvé sa voie chez nous: elle a un réel succès auprès des jeunes.

Venise a dit...

@Souris prune : Ah, mais c'est que je suis fière de mon coup ! (vous avoir démasqué !).

J'avais la vie un peu facile pour le faire. Vous étiez la seule personne que je connaissais, à part ma mère est un hipster, qui avait lu ce roman. Après tout, il est sorti le 4 avril. Pour l'avoir trouvé, vous avez (eu) la main heureuse. Et vous me semblez aussi avoir le reste du corps, et même l'esprit, heureux !

Venise a dit...

Béo : Je te le souhaite cet entretien avec Serge Bouchard. Après tout, la vie peut parfois être surprenante. Qui sait, il ira peut-être mettre les pieds (et le reste du corps) dans ton pays d'adoption, la Suisse.

Pour ce qui est d'Audrey Parily, j'ai une amie qui adore la chick litt, j'ai eu l'idée de lui donner le tome 1. Cette auteure est extrêmement sympathique.

Sylvie a dit...

Aaah, quel beau moment que cette première rencontre venue confirmer les atomes crochus. Trop dommage que le doux-précieux ait manqué cela.
Tu n'as pas idée à quel point tu me fait un petit velours, aujourd'hui : mon nom et celui de Jean-François Beauchemin dans le même billet écrit par la grande Dame Venise ! Jamais Karuna n'aurait osé rêver à un tel alignement des planètes. hihi
Merci pour ce moment chocolat, chère Venise. :)))
P.S. Et tu as raison, Audrey est vraiment une fille super !

PG Luneau a dit...

J'ai hâte de lire la suite... et pas seulement parce qu'elle parlera BD ! ;-)

Kikine a dit...

Chouette ce billet ! Merci pour les liens et merci d'avoir partagé ton expérience au salon avec nous :)

Les 6e de St-Donat a dit...

Wow! très intéressant ce billet. C'est fou car samedi je me suis promené du côté des romans, je ne lis pas que de la BD!, et j'y ai fait d'agréable rencontre qui ne sont pas les mêmes que les tiennes comme quoi il y en avait vraiment pour tous les goûts! Je reviendrai lire ta deuxième partie. On s'est manqué de peu, je suis parti vers midi.
DAny

Béo a dit...

C'est justement le Salon du Livre de Genève du 25 au 29 avril et je viens de voir que Marie Laberge y est!!!!

Pas que j'aurais tenté ma chance pour la voir, mais sauf erreur je crois bien que c'est la seule Québécoise sur place :)

helenablue a dit...

Longue vie au Passe-mot!

anne des ocreries a dit...

Tu rends à merveille cette impression de cohue, et de "plein", qu'il y a dans un Salon. Sans y être, j'en sors avec l'impression d'y avoir passé ma journée !